L’intercommunalité en deux mots

L’intercommunalité doit permettre la mutualisation et la solidarité entre les communes membres.

L’intercommunalité remonte à 1993.

2014 a été une étape importante pour la coopération intercommunale notamment par la nouvelle forme de scrutin (élection des conseillers communautaires au suffrage universel). De ce fait, la parole a été donnée aux électeurs !

Elle s’est dotée de compétences transférées par les communes :

  • obligatoires telles que le développement économique et l’aménagement du territoire,
  • facultatives ou optionnelles comme l’enfance, le sport, la culture…

Elle se renforce maintenant avec de nouvelles compétences : la santé ou les nouveaux rythmes scolaires par exemple.

L’intercommunalité doit permettre la mutualisation et la solidarité entre les communes membres afin d’aboutir à un équilibre territorial dans les projets structurants, les équipements, les services à la population…

La commune de Saint-­Brice est très impliquée dans l’action intercommunale.