Histoire de Saint-Etienne-en-Coglès

Prieuré-cure dès le Xe siècle, Saint-Etienne se développe autour d'une activité religieuse intense qu'alimente un territoire rural riche.

La paroisse de Saint-Étienne en Coglès est mentionnée dès le Xème siècle sous le nom :
d’ecclesia sancti stephani de Cogles.

La première église de la paroisse, dédiée à Saint-Étienne le premier martyr, est édifiée au XIe siècle. À partir du XIIe siècle, l’évêque de Rennes donne l’église aux chanoines réguliers de l’Abbaye de la Toussaint d’Angers.

À l’emplacement de la vieille église ceux-ci fondent un prieuré-cure. Seul subsiste un vestige, « le portail », style roman, transporté au village du Châtellier, dans le parc de l’ancien château.

Les seigneurs de Saint-Étienne possèdent le droit de moyenne et basse justice. Le gibet de la seigneurie se dresse sur la lande de Saint-Eustache avec ses fourches patibulaires.

Au XVIe siècle, l’église tombe en ruine. En 1802, le Concordat est proclamé et un recteur, M.Lagnier, est à nouveau nommé.

Le village s’appelle Saint-Étienne en Coglès vers 1880.

Eglise Saint-Etienne
Chapelle Saint-Eustache
SAMSUNG CAMERA PICTURES